L’Organisation pour une Citoyenneté universelle (O.C.U.) est une association de dimension internationale

L’Organisation pour une Citoyenneté universelle (O.C.U.) est une association de dimension internationale qui vise à promouvoir la liberté mondiale de circulation et d’installation des personnes. Depuis sa création, elle se mobilise face à la montée des murs et du recul général de la protection des droits humains des personnes en exil pour l’instauration de politiques nouvelles en matière de migration.

La citoyenneté Universelle

Le concept de citoyenneté universelle est entendu par l’O.C.U. comme la construction d’un nouvel espace politique et démocratique mondial. Il s’agit donc de constituer un socle minimum commun de droits fondamentaux pour tous les citoyens du monde et non d’imposer au monde une uniformisation culturelle et sociale. Chaque citoyen devrait pouvoir participer, là où il se trouve, à la vie démocratique mondiale et à la construction du monde dans lequel nous vivons tous. Nous pensons que c’est en garantissant ce socle commun de droits fondamentaux pour tous les êtres humains que nous pourrons permettre l’expression des différences culturelles et les confrontations d’idées d’égal à égal qui rendront ces différences fructueuses.

NOS MEMBRES

Les organisations fondatrices

Emmaüs International

Les migrations sont un phénomène structurel et structurant des relations internationales. Dans sa lutte contre les causes de la misère, le Mouvement Emmaüs et ses groupes membres ont développé, comme valeurs, l’accueil inconditionnel, le service aux plus souffrants, ainsi que l’implication des exclus comme acteurs du changement et de la solidarité. Au contact des populations les plus discriminées, les associations Emmaüs, présentes dans trente-sept pays, sont directement confrontées à la question des migrations. Recevant sans condition les plus exclus elles ont ainsi naturellement ouvert leurs portes à une proportion significative de migrants.

Fondation France Libertés

Créée en 1986 par Danielle Mitterrand, la Fondation France Libertés est reconnue d’utilité publique, et dotée du statut consultatif auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies. L’objectif de France Libertés est de construire un monde plus juste et plus solidaire dans lequel chacun puisse exercer sa liberté dans le respect de l’autre. Pour remplir cet objectif, France Libertés a pour mission de défendre les droits de l’homme. France Libertés agit en soutenant des projets d’associations ou des groupes de citoyens qui favorisent des pratiques démocratiques répondant aux voeux de la population, aux critères de parité, de justice et de respect des droits humains et des communs du vivant.

Mouvement Utopia

Une autre manière d’imaginer, de penser et de faire de la politique est possible. Il existe d’autres perspectives que la résignation et la soumission au modèle actuel. Pour Utopia, il ne s’agit pas de corriger à la marge le système capitaliste, qui accentue les inégalités et détruit la planète. L’enjeu est de construire un projet politique permettant à chacun de se réaliser individuellement et collectivement. Le droit à la migration est un droit fondamental. Les flux migratoires sont avant tout un facteur d’enrichissement culturel, social et économique des pays d’accueil et, par les échanges qu’ils autorisent, un facteur de développement pour les pays d’origine.

Les organisations membres depuis 2015

CCFD-Terre Solidaire

Le CCFD-Terre Solidaire, organisation de solidarité internationale de plus de cinquante ans, a fait des enjeux de migrations internationales l’une de ses priorités dans son combat pour la solidarité et un développement juste et équitable. Le système de gouvernance des migrations actuel porté par quelques états n’est pas compatible avec un phénomène humain qui garde une nature profondément sociale et transnationale et ne permet pas de garantir les droits des personnes en exil. S’appuyant sur son expérience internationale, son engagement de terrain et d’accompagnement de processus migratoires régionaux dans diverses zones du monde, le CCFD-terre solidaire affirme qu’une gouvernance alternative des migrations pensée de façon multilatérale, globale et en impliquant les acteurs de terrain est possible et urgente.

Espacio Sin Fronteras

Créé en 2007, le réseau Espacio Sin Fronteras entend être un espace de réflexion et d’analyse des acteurs de société civile dans différents pays d’Amérique du Sud sur la question des migrations. Composé d’organisations locales et de réseaux nationaux engagés dans la promotion des droits humains des personnes migrantes, le principal objectif d’ESF est de faire des propositions qui contribuent à la construction des politiques migratoires fondées sur la défense des droits humains et l’intégration régionale. Menant tout un travail de plaidoyer au niveau des instances nationales et régionales pour une gouvernance alternative des migrations, le réseau ESF est également engagés à soutenir une articulation des mouvements sociaux par son implication dans le conseil international du Forum Social Mondial des Migrations.

Alternative Espaces Citoyens

AEC est le membre nigérien de la fédération Alternatives International. Convaincue que les migrations doivent être discutées et faire l’objet d’une politique renouvelée au Niger notamment, l’organisation s’est engagée depuis 2007 dans un travail de sensibilisation et d’information de l’opinion publique sur la situation des personnes en exil. Engagé au plan national et international, AEC s’est notamment lancé dans des campagnes de plaidoyer sur les protocoles de libre-circulation des personnes de la CEDEAO et contre les politiques européennes d’externalisation des frontières.

CONTACTEZ-NOUS !

contact [arobase] o-c-u.org – j.festjens [arobase] o-c-u.org

C/O Emmaüs International
47, avenue de la Résistance
93100 Mo
ntreuil

Tel : +33 (0)1 41 58 25 50